Choisir un outil de curation de contenus web

Publié par CommentCaMarche , dernière mise à jour par CommentCaMarche 4 mars 2011

Très en vogue depuis quelques mois, les outils de curation de contenus web offrent une nouvelle façon d'organiser et de suivre les contenus les plus intéressants sur internet. Ces réseaux éditoriaux participatifs s'appuient sur des utilisateurs « experts » d'un sujet, qui trient les informations les plus intéressantes avant de les diffuser à leurs communautés de lecteurs, et d'interagir avec elles. Au-delà de la veille d'informations, ces outils permettent aux professionnels d'occuper de nouveaux espaces d'expression, de gagner en visibilité, de soigner leur e-réputation, ou encore d'enrichir leur carnet d'adresses. Présentation des fonctionnalités et particularités de Pearltrees, Parper.li et Scoop.it : trois outils de curation de contenus web qui répondent à des besoins très variés pour les adeptes des outils web 2.0.


Pearltrees

En un clin d'oeil


Pearltrees est un réseau collaboratif de bookmarking/organisation de contenus web qui permet à un internaute de cartographier et représenter visuellement ses pages web favorites, un peu à la manière d'une carte heuristique. Chaque page web est figurée par une « perle » et chaque perle (lien vers un contenu web) appartient à un arbre à perles (l'équivalent d'un dossier), auquel elle est thématiquement et/ou hiérarchiquement liée. L'internaute peut éditer à tout moment son arbre à perles (retirer/ajouter des perles) et former une équipe avec d'autres membres pour construire un arbre à perles « collaboratif ». Il peut également prendre des perles au gré de sa navigation web, les ajouter à son propre arbre, ou encore suivre l'activité éditoriale d'un autre membre.

Les particularités et fonctionnalités de Pearltrees


Ce service web propose une interface très particulière et un mode d'utilisation différent des autres outils de curation de contenus web. Il nécessite une grande implication de la part de l'utilisateur. Pour faciliter la gestion de l'outil -très liée à la navigation web- des extensions Pearltrees pour Firefox et Google chrome sont disponibles.

Parmi les fonctionnalités de Pearltrees
- Possibilité de chercher des membres et sujets par mots-clés via un moteur de recherche, ce qui facilite la découverte d'arbres à perles (c'est à dire un répertoire de liens) et la mise en réseau des utilisateurs.
- Possibilité de se connecter à d'autres perles et les inclure au sein de ses propres arbres
- Partage rapide des perles (favoris) et arbres à perles via Twitter, Facebook, blogs, ou par email
- Le fondateur d'une équipe peut créer un édito pour chaque arbre à perles, ce qui permet de définir les orientations à suivre pour l'ajout/l'organisation/le partage de contenus web.
- Dans un configuration de travail en équipe, les créateurs d'arbres à perles peuvent suivre l'historique des modifications apportées par l'équipe et restaurer d'éventuelles perles/arbres effacés.

Quelques applications de Pearltrees


- L'e-veille (documentaire/concurrentielle) en interne (avec la possibilité de créer des groupes de travail autour de sujets thématiques)
- Réseautage : Pearltrees est un réseau public, l'un des intérêts et donc de « découvrir » et faire équipe avec des membres qui partagent les mêmes centres d'intérêts.
- E-marketing (B2B/B2C) : présentation d'une expertise dans un domaine particulier (ex : réalisation web pour les développeurs, produits pour l'e-commerce). Présentation des différentes activités de son entreprise.
- E-réputation : pour élargir sa communauté de fans en profitant de la publicité du réseau et du partage potentiel de ses perles (sur Twitter/Facebook)
- Marque personnelle : constitution d'un CV visuel pointant vers ses différents comptes professionnels (Linkedin, Viadeo), vers ses contributions web, etc.

Paper.li

En un clin d'oeil


Paper.li est un service permettant de créer un journal en ligne sur une thématique particulière, à partir de contenus postés/recommandés sur Twitter et Facebook. Une partie des contenus est donc agrégée à partir des tweets de son compte personnel Twitter, de ses followers, de ses listes créés, ou encore de mots-clés (tags).

L'utilisateur choisit le titre d'un journal en fonction d'une thématique dans laquelle les liens les plus pertinents seront automatiquement regroupés, sous la forme d'un « webzine » facile à lire et disponible en ligne pour tout le monde.

Les particularités et fonctionnalités de Paper.li


- Il est possible de paramétrer la périodicité de publication des journaux (toutes les 24 heures, deux fois par jour, une fois par semaine)
- Un utilisateur peut créer jusqu'à 10 journaux
- Toutes les éditions sont archivées (ce n'est pas un journal qui évolue « en temps réel »)
- Une fois publiés, les journaux peuvent être automatiquement partagés sur son compte Twitter
- Les journaux peuvent être intégrés à des blogs/pages web.

Pour quels usages ?


E-veille :
- La périodicité de publication et la disposition des contenus Twitter journal permet de faire une synthèse rapide sur un sujet particulier, à un moment donné.
- Paper.li permet de faire le tri entre les tweets (plus ou moins pertinents) auxquels l'utilisateur est abonné. Il s'avère donc très utile si vous comptez beaucoup d'abonnés et que vous n'avez pas le temps de suivre tous les tweets de votre timeline.
- il est possible de faire une recherche de journaux thématiques par mots-clés, et de s'abonner par mail.

Marketing/networking
- Il est possible d'indiquer les contributeurs Twitter associés au journal que leur contenu a été repris au moment de la publication (avec une @mention)

Scoop.it

En un clin d'oeil


A l'image de Paper.li, Scoop.it est un outil de curation de contenus web qui permet à un utilisateur d'agréger les meilleurs pages web relatives à un sujet, de les réunir sous un format « journal ». A une différence : celui-ci évolue en temps réel (pas de publication périodique). En fonction d'un centre d'intérêt choisi, Scoop.it (scoop = « ramasser » an anglais) suggère des contenus à l'utilisateur, et celui-ci choisit les plus pertinents. Celui-ci est donc « rédacteur en chef » de son webzine.

C'est un outil beaucoup plus participatif et évolutif que Paper.li. Il propose davantage d'interactions entre le créateur et sa communauté de lecteurs, en vue d'améliorer la qualité des contenus proposés. Scoop.it partage plusieurs caractéristiques communes avec : les plateformes de blog (éditions des contenus tiers possible), les site de bookmarking (de type Delicious), et différents réseaux sociaux (ex : Twitter et Tumblr)

Particularités et fonctionnalités de Scoop.it


- L'utilisateur sélectionne les meilleurs contenus suggérés (en fonction du sujet choisi) par Scoop.it et peut les commenter avant de les poster.
- Il peut ajouter à sa page Scoop.it des pages web au gré de sa navigation web (via le bouton « Bookmarklet » intégré à la barre d'adresses)
- Les lecteurs peuvent s'abonner (follow) une page Scoop.it à la manière de Twitter et s'informer des mises à jour
- Le journal peut être partagé rapidement sur Twitter et Facebook par les lecteurs, qui peuvent également s'abonner à un flux RSS
- Les lecteurs peuvent suggérer des nouveaux contenus au créateur du journal, qui choisit ou non de les intégrer.

Pour quels usages ?


E-réputation/networking : Scoop.it a avant tout vocation à mettre en avant l'expertise et les talents de « curateur » d'un éditeur web. Plus ses sources et ses choix éditoriaux seront fiables et pertinentes, plus il aura de chances d'être suivi et recommandé sur Twitter et Facebook par sa communauté de lecteurs, mais aussi par les éditeurs à l'origine des contenus sélectionnés.
Marque personnelle : Possibilité de lier vers ses comptes Twitter et Facebook depuis sa page personnelle Scoop.it
E-veille en temps réel : les journaux sont actualisés en temps réel, ce qui permet aux followers de suivre l'arrivée de nouveaux contenus en flux tendu.